Partagez | 
 

 seitokai [2/4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm Kim Jae Hyun
avatar
« Shikei Akai ; admin »


MessageSujet: seitokai [2/4]   Mar 3 Nov - 17:58

« Park Yu Jin ; Park Yong Hee »
Avant toute chose, Yu Jin est une Shikei Akai. Il n'y a que le clan qui compte pour elle, et par dessus tout, son leader Kim Jae Hyun. Et c'est parce qu'elle lui est dédiée qu'elle a accepté d'intégrer le Seitokai quand elle en a eu l'opportunité. Les Akai ont en effet sauté sur cette occasion pour infiltrer un de leurs membres au sein du conseil étudiant, et puisque Jae Hyun le lui a demandé, Yu Jin a aussitôt accepté. C'est un rôle qui lui va à merveille, puisqu'elle ne fait pas partie des grosses brutes du clan. Discrète, parfois même asociale, elle passe beaucoup plus de temps à se taire et à observer ce qui l'entoure, rapportant tout ce qu'elle voit et entend à son leader. Au sein du Seitokai, elle n'est pas la plus acharnée, loin de là, et on comprend pourquoi. Cependant, elle fait le strict minimum, bien assez pour que les autres ne s'intéressent pas à elle. Il faut dire qu'elle est loin d'être une bête de foire, au sein de ce groupe d'égocentriques... Et pourtant, Yu Jin dissimule pas mal de secrets. Si elle est attachée à Kim Jae Hyun, c'est parce qu'elle le considère comme son sauveur. En vérité, il n'a fait que la croiser par hasard, ce terrible soir de décembre où la jeune fille fuyait l'appartement familial où gisaient les cadavres encore chauds de ses parents. Une mort qui n'a rien d'accidentelle, mais cela, eh bien seul Kim Jae Hyun le sait, et lui seul lui a tendu la main ce jour là. Depuis, elle le suit, et l'adule à la hauteur de la haine qu'elle porte à un autre Kuroi, du moins le prétend-il : Katsura Masayuki. Lui aussi joue un double-jeu, et cela la rend furieuse. Sans parler de son autre petit secret, le seul qu'elle n'a jamais pu avouer à Jae Hyun et qui concerne Suh Dong Wook. À jouer sur trop de tableaux à la fois, Yu Jin sait qu'elle risque de se détruire.
ݐtat : Prise
▌Age : 19
▌Lieu : Busan
▌Nationalité : Coréenne
▌Année et filière : 1ère Science
▌Orientation : Bisexuelle
▌Situation : Célibataire
Suh Dong Wook
Le leader des Kuroi, l’ennemi juré de Jae Hyun, donc son ennemi juré à elle. Ou pas ? Si seulement les choses étaient aussi simples… Si elle est incapable de définir clairement ce qu’elle ressent pour Jae Hyun, qui est plus qu’un frère,  plus que tout pour elle, ce qu’elle ressent pour Dong Wook est très clair, et ce depuis le temps où ils étaient tous ensemble au sein des Shikei : elle l’aime. Et lui, l’aime-t-il ? Elle n’ose pas lui poser la question, n’ose même pas lui parler, le regarder, car elle souffre de devoir rester loin de lui et souffre plus encore de ressentir tout ça pour lui, qui est l’ennemi de Jae Hyun. Donc, son ennemi à elle.
Park Ha Nah
Elles s’entendent bien, toutes les deux. Il faut dire que Yu Jin, qui parle peu et écoute beaucoup, est l’amie rêvée pour Ha Nah qui aime tant donner des ordres et exprimer son avis. Un duo assez étrange, donc, mais qui fonctionne bien. Cela dit, Yu Jin ne se sent pas si proche d’elle que ça, la preuve, elle ne ressent aucune culpabilité à la trahir régulièrement en allant répéter tout ce qui s’est dit au Seitokai à ses amis Akai. Et si un jour Yu Jin doit aller plus loin, elle le fera sans hésiter. Mais quand même, ça sera du gâchis, avec Ha Nah. Elles sont rares, les personnes qui adressent la parole à Yu Jin aussi naturellement.
Kim Jae Hyun
Elle l’a suivi sans hésiter le jour où les Shikei se sont divisés. Sans hésiter, même si pour une raison connue d’elle-seule, ça n’a pas été facile. Mais rien d’étonnant à ce qu’elle suive Jae Hyun puisqu’elle le considère comme son sauveur. C’est aussi parce qu’elle l’aime tellement qu’elle se sent aujourd’hui mal à l’aise avec lui. Depuis quelques temps, un poids pèse sur son cœur, et elle n’ose en parler à personne et surtout pas à Jae Hyun. Elle a trop peur de sa réaction, trop peur qu’il ne la haïsse et ne l’abandonne, la livrant à elle-même à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Kim Jae Hyun
avatar
« Shikei Akai ; admin »


MessageSujet: Re: seitokai [2/4]   Mar 3 Nov - 17:58

« Takeshima Seiichiro ; Zico [ Block.B ] »
S’il s’intéressait un peu plus aux autres plutôt qu’à lui-même, Seiichiro aurait pu être un des rois de Gyokuseki. Non seulement son physique ravageur et le nombre de ses conquêtes font de lui quelqu’un de célèbre, mais en plus il est adulé par l’administration elle-même, qui lui a accordé un deuxième mandat au Seitokai, chose exceptionnelle quand on sait que ça n’est jamais arrivé, et qu’en plus, Seiichiro ne remplit absolument pas son rôle au sein du conseil. Ou plutôt, il le remplit bien trop mal pour être apprécié pour son travail. Régner sur les autres ne l’intéresse pas, et n’y voyez pas là une marque d’humilité, car il n’y a pas plus égocentrique que lui. Non, lui, ce qu'il veut, c'est faire du mal à ceux qui font du mal. Rien à voir avec un superhéros, parce que la justice personnelle de Seiichiro est déviante et aveugle. Si pour abattre une cible, il doit y avoir des victimes innocentes, alors tant pis. Et tout ça pour quoi ? N'avez-vous jamais rêvé vous-même un jour de vous faire justice ? D'abattre là, dans la rue, le type qui, une fois de trop, vous a insulté ? Seiichiro est passé à l'acte, et il y a pris goût. Les Shikei, les cas sociaux, les assassins, les paumés de l'école, il n'en peut plus, et plus il s'en prend à eux, plus il y prend du plaisir, avec le sentiment de devoir accompli. Son caractère égocentrique et son absence totale de compassion pour ses congénères humains l'aident beaucoup dans sa quête de l'éradication du mal à Gyokuseki. Et donc, lui se vautre dans le sexe, la drogue ou l’alcool dont il abuse en toute légitimité, tout en punissant les autres pour les mêmes méfaits. Car il peut tout se permettre, lui. Il est du bon coté de la barrière, lui. Le Seitokai lui donne la façade et les outils idéaux pour agir, et il ne se passe pas un jour sans qu'il s'en prenne à quelqu'un. Même personnellement. Oui, pour Seiichiro, envoyer quelqu'un à l'hôpital parce qu'il a fumé dans les couloirs ou abuser d'une fille parce qu'elle n'a pas respecté le couvre-feu sont des sanctions tout à fait justifiées. Personne ou presque ne peut l'arrêter, surtout tant qu'il sera au Seitokai.  
ݐtat : Libre
▌Age : 21 ans
▌Lieu : Kyoto
▌Nationalité : Japonaise
▌Année et filière : 3ème Photo
▌Orientation : Bisexuelle
▌Situation : Libertin
Park Yu Jin
Yu Jin est la preuve que le Seitokai n'est qu'un panier de fruit un peu trop pourri. Seiichiro a vu clair en elle. C'est une taupe ou si ce n'en est pas une, elle est bien trop proche de Kim Jae Hyun pour que tout ça semble n'être que le fruit du hasard. Pour lui c'est devenu un jeu : tester Yu Jin en affublant son leader chéri de colles en tout genre. Jusqu'où serait-elle prête à se mettre en danger pour lui ? Et puis surtout, quand craquera t-elle enfin, qu'il puisse l’achever une bonne fois pour toute ?
Kitamura Shin
Ce gosse est flippant autant que fascinant. Au début, Seiichiro le considérait comme un de ses nombreux fans, c'est-à-dire qu’il se foutait complètement de savoir qui il était. Mais sa façon surnaturelle de dire et de faire exactement ce que désirait Seiichiro avant même que ce dernier ait pu le lui demander attira son attention. Seiichiro, qui se fout absolument et totalement du regard des autres sur lui, a trouvé son exact opposé : un type qui n’a aucune personnalité, comme une poupée adaptable à n’importe qui et n’importe quelle situation. Il a bien pensé en profiter, mais au fond, ça n’a rien d’amusant. Au contraire, chose incroyable, il l’a plus ou moins pris sous son aile, un truc que semblait attendre Shin désespérément. Seiichiro ne sait pas encore trop quoi faire avec lui – le transformer en une copie de lui-même ou le décoincer ? Bah, l’important, c’est de lui apprendre un peu à profiter de la vie, à ce gamin.
Park Ha Nah
Celle-là, il ne la supporte pas. Du conseil, elle est la plus appliquée, la plus dévouée. Elle s'est auto-proclamée chef de la bande lorsqu'elle a vu que Seiichiro était du genre à se la jouer perso. Il est le prince de ce conseil de coincés mais pourtant elle lui fait de l'ombre. L'administration lui prête attention et si Seiichiro a eut ce magnifique privilège de pouvoir réintégrer une seconde année ce club pourri, c'était avant Ha Nah et son bon sens, avant sa loyauté et sa fermeté. Chien et chat ne peuvent décidément pas s'entendre et Seiichiro a bien l'intention de l'écraser, quitter à ce que la vrai justice que Ha Nah tente de restaurer à Gyokuseki, ne meurt avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Kim Jae Hyun
avatar
« Shikei Akai ; admin »


MessageSujet: Re: seitokai [2/4]   Mar 3 Nov - 17:58

« Park Ha Nah ; UEE [ After School ] »
Elle est jeune, et frêle, et c’est sa première année à Gyokuseki. Et pourtant, elle est l’élève qui a le plus de pouvoir dans l’école. D’une part, elle est la chef comptable de l’université et en tant que telle, c’est elle qui décide des dépenses pour tout ce qui concerne les élèves : matériel, aides financières pour les clubs, budget pour les sorties. Et ce n’est pas un hasard si elle s’est vue confier une si lourde tâche : elle fait également partie du Seitokai et en est virtuellement la présidente. C’est que contrairement à tous les autres membres, elle est sérieuse, impartiale, mature, incorruptible et déterminée à faire ce pour quoi elle est rentrée au Seitokai : faire appliquer le règlement. Son calme légendaire et son sens implacable de la justice font que même les plus fortes têtes de son petit groupe évitent de la mettre en colère. Au contraire, c’est vers elle que chacun se tourne en cas de problème, et Ha Nah a toujours une solution. Quant aux élèves, ils la connaissaient au moins de réputation et ceux qui n’ont rien à se reprocher ont tendance à aller la trouver elle, car ses conseils sont précieux et surtout, elle s’occupe toujours de son travail contrairement à ses collègues. Quant aux fortes têtes de Gyokuseki, ils préfèrent l’éviter. Ainsi aussi jeune et fragile d’apparence soit-elle, Ha Nah jouit d’une réputation qui n’est plus à faire, simplement en remplissant son office. Et puisqu’il faut bien lui trouver quelques défauts, on dira qu’elle aime peut-être un peu trop son rôle et est d’un tempérament assez directif. Elle est efficace dans ce qu’elle fait et peut donc se permettre de s’en vanter. Et même si elle sait qu’il est inutile d’attendre des autres qu’ils soient aussi doués qu’elle, elle aime les rappeler à l’ordre, ne serait-ce que pour briller un peu plus par rapport à eux. Un petit travers qu’on lui pardonne facilement.
ݐtat : Prise
▌Age : 18 ans
▌Lieu : Séoul
▌Nationalité : Coréenne
▌Année et filière : 1ère Eco
▌Orientation : Hétéro
▌Situation : Célibataire
Kanzaki Akira
L’étudiant rêvé, sérieux, travailleur, curieux, ambitieux… Dans la vision idyllique de Ha Nah, un jour, grâce au Seitokai, Gyokuseki ne comptera que des élèves comme lui. Elle a presque eu honte quand il est venu se renseigner sur eux et que les autres idiots de son groupe se sont donnés en spectacle. Heureusement, Akira a au moins eu une bonne impression de la jeune fille, et depuis ils se voient régulièrement pour discuter de ce qui va et ne va pas dans cette école. En bon futur gestionnaire de salariés, Akira a plein d’idées, et même s’il n’envisage absolument pas d’aider le Seitokai, il apprécie échanger son point de vue avec Ha Nah, qui de son coté hésite entre le considérer comme un modèle de pensée à suivre ou une réussite personnelle.
Kawada Keitaro
L’autre membre du Seitokai qui est efficace, alors qu’il n’en fout pas une ou presque, et c’est bien ce qui énerve Ha Nah. Comment est-ce possible qu’une mollasse pareille soit si efficace, quand il s’y met ? Il est simplement plus intelligent qu’elle, elle le sait et elle en est jalouse, et c’est aussi pour ça qu’elle déteste être associée à lui dans leur petit groupe – puisqu’ils sont les seuls à bosser, plus ou moins. Non, décidément, c’est un binôme qu’elle déteste et elle le fait bien sentir à tout le monde, et à Keitaro le premier.
Oseki Hayato
Si tout le monde faisait son job au Seitokai, ils connaîtraient cet élève. Pourtant Hayato n’est pas du genre à venir pleurer dans leur bureau dès qu’il se fait martyriser. Ha Nah sait qu’il a une relation spéciale avec Keitaro, mais n’a pas encore osé regarder dans les fichiers de Gyokuseki, même si elle en meurt d’envie. Elle a compris qu’ils étaient très proches et désapprouve la façon dont Keitaro le laisse se débrouiller, mais ce n’est pas pour cette raison qu’elle voudrait l’aider, c’est simplement parce que le traitement infligé à Hayato écorche son sens de la règle. Hélas, Hayato a un ennemi difficile à atteindre et donc il représente à l’heure actuelle un échec personnel difficile à assumer pour Ha Nah.


Dernière édition par Kim Jae Hyun le Ven 6 Nov - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Kim Jae Hyun
avatar
« Shikei Akai ; admin »


MessageSujet: Re: seitokai [2/4]   Mar 3 Nov - 17:59

« Kawada Keitaro ; Dong Woon [ BEAST ]»
Il est un genre de paradoxe bien connu : avoir des facilités, ça rend feignant, et on peut dire que Kawada possède ces deux caractéristiques. Il est en effet ce qu’on appelle un génie et ce depuis toujours, et on peut dire qu’il a traversé sa scolarité sans jamais se forcer. Et peut-être à cause de ça, il est aussi une feignasse confirmée, rechignant à travailler et surtout quand ça concerne les affaires du Seitokai. Malgré sa mauvaise volonté affichée, il est quand même considéré comme le petit chéri du groupe et rangé dans le même panier que Park Ha Nah dans le genre « vieux pénibles ». Cela dit, il s’en fiche. Il a très vite pris l’habitude de ne pas prendre pour lui tout ce qu’il peut se dire, et il s’en est dit et fait, durant sa scolarité. Forcément, les petits premiers de la classe attirent toujours l’attention – dans le mauvais sens du terme. S’il a fini au Seitokai, c’est sûrement grâce à ses facilités, quant à lui il espère réellement que les choses changeront un jour à Gyokuseki mais… pas grâce à lui en tout cas. C’est que l’ambiance qui règne dans cette école a eu très vite raison de ses rêves de changement, et à présent il se contente de faire le strict minimum – et un peu plus quand Ha Nah vient le secouer pour qu’il se mette au boulot. Parce que malgré tout, il est d’un naturel droit et il fait ce qu’il peut pour faire appliquer les règles. Même si la plupart du temps, ça ne sert à rien. Et même si à force de bonne volonté, il se retrouve souvent impliqué dans les petites guerres internes du Seitokai. C’est que quand on n’a pas beaucoup de volonté, c’est difficile de survivre au milieu des gros poissons du Seitokai. D’où son manque de volonté et sa fainéantise. Enfin ça c’est ce qu’il dit, ceux qui le connaissent savent qu’avant même le Seitokai, il était déjà sacrément mollasson.
ݐtat : Libre
▌Age : 20 ans
▌Lieu : Tokyo
▌Nationalité : Japonaise
▌Année et filière : 2ème Math
▌Orientation : Hétéro
▌Situation : Célibataire
Park Ha Nah
Il l’aime beaucoup, surtout parce qu’elle continue à travailler avec acharnement alors même qu’il est évident que Gyokuseki ne changera jamais. Il apprécie même son caractère directif, puisque c’est exactement ce qu’il lui faut pour se mettre à bosser. Bien sûr il n’adore pas se voir confier du travail et secouer pour qu’il s’y mette, mais au final il s’y met quand même puisque c’est elle qui le demande. Et même s’il sait qu’elle jalouse ses facilités, il sait aussi qu’elle ne le déteste pas, pas vraiment en tout cas.
Oseki Hayato
Son cousin, qu’il aime sincèrement, même avec sa manie de prétendre voir les fantômes. Mais Hayato vit l’enfer à Gyokuseki, à cause de certaines vilaines brutes, et Keitaro ne peut rien y faire. Et même s’il avait pu, aurait-il agi ? Il préfère le laisser se débrouiller en espérant que cela lui donnera la force de se défendre tout seul. Qui sait si la protection d’un membre du Seitokai ne fera-t-elle pas que mettre de l’huile sur le feu ? Du moins c’est ainsi que s’est convaincu Keitaro de ne rien faire, même si les jours où son cousin vient le voir avec le visage plein des coups qu’il a reçus, il en ressent de la honte.
Haruno Chisato
Chisato aurait pu être mine d'informations pour Keitaro - et pour Ha Nah à qui il aurait tout rapporté - et pourtant Chisato est presque aussi muette qu'une carpe. Trahie et bafouée, elle aurait pu lui en dire des choses sur les Shikei Akai ou sur Ito Koyuki par exemple. Rien. Chisato n'est plus concernée, enfin c'est ce qu'elle semble vouloir lui faire comprendre mais Keitaro n'est pas dupe, il sait qu'elle prépare quelque chose, une riposte. Quant à savoir s'il est prêt à l'arrêter, ça s'est moins sûr. N'empêche qu'à deux (ou trois), ils pourraient en faire des choses intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: seitokai [2/4]   

Revenir en haut Aller en bas
 

seitokai [2/4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suitai Suru :: 

[ 入試 ・ Forum ]

 :: Postes Vacants
-