Partagez | 
 

 Tsuujou [0/3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I'm Kim Jae Hyun
avatar
« Shikei Akai ; admin »


MessageSujet: Tsuujou [0/3]   Mar 3 Nov - 17:54

« Kitamura Shin ; L.Joe [ Teen Top ] »
C’est l’ami idéal, qui ne dit jamais non, est toujours d’accord, ne sait que sourire et semble tout à fait sympa. Il est populaire auprès de tous, ouvert et avenant, bon en cours et n’a aucun défaut. Et comme les gens se contentent de ça, personne ne prend la peine de le regarder vraiment. Il suffit de regarder dans ses yeux, pour y voir un grand vide émotif et affectif. En vérité, Shin est une coquille vide. Bien sûr il n’a pas toujours été comme ça. Plus jeune, c’était un enfant comme les autres, très attaché à son grand frère Haru au point de lui vouer un véritable culte. Puis un accident de moto banal lui a arraché Haru, et Shin s’est retrouvé brutalement seul, sans savoir que faire ni que dire, ni surtout comment exprimer son désespoir. Et bientôt, les gens autour de lui ont commencé à le dire insensible, anormal, simplement parce qu’il n’arrivait pas à pleurer. Shin a alors trouvé la parade : réagir exactement comme les gens attendent de lui. À cette époque là, il a appris à pleurer sur demande. Et désormais, il sourit sur commande, agit comme les autres veulent qu’il agisse, trouve toujours les mots exacts, bref, il est comme un robot qui contente toutes les exigences des êtres qui l’entourent et qui n’en demandent pas plus. À trop jouer à ce jeu, Shin s’est complètement perdu et ne sait plus qui il est ni ce qu’agir naturellement veut dire, et c’est d’ailleurs une grande souffrance pour lui quand ce sujet est abordé, notamment avec son cousin qui l’a connu petit et qui ne comprend pas ce que Shin ressent – ou ne ressent pas.
ݐtat : Libre
▌Age : 19 ans
▌Lieu : Tokyo
▌Nationalité : Japonaise
▌Année et filière : 2ème Science
▌Orientation : Inconnue
▌Situation : Inconnue
Takeshima Seiichiro
Shin est fasciné par sa personnalité, car Seiichiro se fout complètement des autres, de ce qu’ils pensent et de ce qu’ils veulent. Il est tout son contraire, et le jeune homme se sent attiré par lui comme un papillon par la lumière – au risque de se brûler. Mais un miracle s’est produit, Seiichiro l’a remarqué et surtout, a tout de suite compris ce qu’il était. Il n’attend rien de lui et Shin a donc rapidement cessé de sourire et rire sur commande. Avec lui, il n’est pas lui-même, non, mais il n’est pas non plus ce robot qu’il est d’habitude.
Haruno Chisato
Il a le sentiment qu’elle est comme lui. Son regard est tout aussi vide, sauf qu’au lieu de le remplir de sympathie pour plaire aux autres comme il l’a fait, elle l’a rempli de mépris. Cependant, il ne trouve pas ça plus honnête que ce qu’il fait lui. Quand il le lui dit, elle le prend très mal. Mais elle n’a jamais essayé de lui faire du mal. Shin a beau être quelqu'un de neutre, avec Chisato, le dialogue est facile. Il l'a comprend mieux qu'elle ne pourrait le soupçonner.
Tanimura Rin
Elle a commencé à lui tourner autour il y a des mois de ça et si Shin n'est pas quelqu'un de méfiant et qu'il donne en temps normal cette impression de ne se soucier de rien, son comportement l'inquiète quelque peu. Dès qu'il tente de l'approcher afin d'établir un contact, Rin s'enfuit toujours. Il aimerait vraiment savoir ce qu'elle attend de lui. Quelque part ça le tracasse alors que ça devrait simplement lui glisser sur les épaules.


Dernière édition par Kim Jae Hyun le Jeu 26 Nov - 1:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Kim Jae Hyun
avatar
« Shikei Akai ; admin »


MessageSujet: Re: Tsuujou [0/3]   Mar 3 Nov - 17:55

« Tanimura Rin ; Seol Hyun [ AOA ] »
Sa vie est un drame, mais un drame ordinaire. Et la tragique originalité de son histoire ne vient pas d’elle, mais de sa meilleure amie aujourd’hui décédée, Setona Makino. Il était une fois deux gamines de seize ans foncièrement malheureuses, allez savoir pourquoi … Peut-être est-ce le difficile destin de tous les adolescents de ce monde, et si la plupart d’entre eux finissent par traverser ces années difficiles sans trop de mal, toutes les deux se sont enfoncées dans les pires travers que l’adolescence peut vous offrir. Pas à pas, en toute connaissance de cause, elles ont tout essayé : la violence en bande, l’alcool, la drogue, le sexe, tout, sans même en avoir conscience, sans même réaliser qu’elles se détruisaient à petit feu, simplement pour échapper à cet état de fait qu’était leur jeunesse. Pour rêver. Pour jouer les grandes. Et au centre de ce rêve, il y avait Kim Jae Hyun, le garçon dont Makino était désespérément, tristement amoureuse. Et même si toutes deux avaient l’impression de se venger de lui et de la façon dont il ignorait Makino en couchant à droite et à gauche, elles avaient finalement conscience, quelque part, de leurs situations pathétiques. Et Rin, embrumée par les drogues, n’a pu qu’être spectatrice de la tragédie de Makino, abusée et assassinée dans une ruelle sombre, pendant qu’elle fréquentait les pires types de la ville. Pourquoi Makino, si amoureuse, est-elle morte, et pourquoi Rin, toute prête à se tuer à petit feu, est-elle en vie ? C’est cette question qui hante désormais la jeune fille, au point qu’elle se sent responsable. Paranoïa, déprime, peur panique, et pour couvrir tout ça, la drogue, encore et toujours, et le commérage à outrance, parler de tout et de tout le monde sauf d’elle. Surtout qu’à Gyokuseki, elle a retrouvé un des deux acteurs principaux du film de sa vie : Kim Jae Hyun.
ݐtat : Libre
▌Age : 20 ans
▌Lieu : Tokyo
▌Nationalité : Japonaise
▌Année et filière : 2ème Littérature
▌Orientation : Hétérosexuelle
▌Situation : Célibataire
Kim Jae Hyun
Elle ne sait pas quoi pensez de lui. Le retrouver à Gyokuseki a été comme un électrochoc pour Rin, qui faisait tout pour s'embrumer dans l'alcool et les drogues et oublier Makino. Quand elle l'a revu, elle a compris qu'elle ne pourrait jamais oublier, ni cesser de se poser des questions. Makino était folle amoureuse de Jae Hyun, et Jae Hyun l'ignorait tant que c'est peut-être cette attitude qui a précipité Makino vers la mort. Pour le moment, Rin se contente d'observer Jae Hyun - parfois de très près, elle en est à le suivre sans se cacher. Elle n'a pas encore décidé si elle devait lui en vouloir ou pas. Mais c'est tellement tentant - l'accuser lui, et se débarrasser enfin de sa propre culpabilité.
Ishigaku Wataru
Il s'intéresse à elle, pour ce qu'elle est, pour sa souffrance et sa fragilité et c'est ce qui pousse Rin à le repousser sans arrêt. Wataru est tout ce dont elle a besoin mais à trop se complaire dans son malheur et dans sa culpabilité, Rin a tendance a oublier qu'elle a droit elle aussi au bonheur. Alors même si elle le rejette sans cesse avec froideur, elle ne peut s'empêcher de sourire discrètement dès qu'il revient à la charge.
Kitamura Shin
Il la fascine. Pas parce qu'il est beau et gentil - ça y joue aussi dans le fond - mais parce qu'il est ce qu'elle a toujours voulu être : vide. Elle le suit, le stalke de près, afin de découvrir son secret, celui qui mettra sur pause les sentiments exacerbés qu'elle ressent. Le suicide, c'est pour les gens faibles, hors Rin est déterminée à se battre pour remonter un jour la pente. Au moins pour Makino. Elle lui doit bien ça après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Kim Jae Hyun
avatar
« Shikei Akai ; admin »


MessageSujet: Re: Tsuujou [0/3]   Mar 3 Nov - 17:55

« Oseki Hayato ; JR [ GOT7 ] »
Il prétend avoir ce don surnaturel de voir les fantômes, les auras et autres choses du même genre. Et puisqu’il le dit, personne ne le croit, évidemment. Depuis toujours, il est la cible idéale de toutes les petites frappes que la ville ait connues, et de nombreuses générations d’ados frustrés ont déchargé leur colère sur ce type bizarre parfaitement taillé pour le rôle de la victime. Oui, c’est sa faute, à lui, Hayato, qui se vante de posséder un tel pouvoir, en sachant très bien qu’il ne fera que s’attirer des ennuies ainsi. C’est d’autant plus facile qu’il ne se défend jamais et ne répond que par le silence et la soumission. Ainsi, sans jamais chercher à le connaître, sans savoir qu’au-delà de sa bizarrerie, il est adorable et enthousiaste, un tas de personnes l’ont martyrisé. Forcément, les choses ne se sont pas arrangées à Gyokuseki, loin de là. Pourtant il a tout de l’étudiant normal, des notes correctes, un beau sourire et une gentillesse qui ne devrait lui attirer que des amis. Mais les choses ne sont pas ainsi dans cette école, et le fait que son cousin Kawada Keitaro fasse partie du conseil étudiant, le Seitokai, ne change rien. Normal, personne ne connait leur lien de parenté, et c’est peut-être tant mieux, non ? En attendant, Hayato est la victime silencieuse et régulière de bon nombre de brutes de Gyokuseki, qui bien sûr se fichent pas mal de son soi-disant don. Qui sait si Hayato connaîtra un jour une vie normale …
ݐtat : Libre
▌Age : 19 ans
▌Lieu : Hiroshima
▌Nationalité : Japonaise
▌Année et filière : 1ère Art
▌Orientation : Au choix
▌Situation : Célibataire
Park Ha Nah
Il la voit leur jeter des regards insistants, à Keitaro et lui, quand Hayato vient rendre visite à son cousin. Keitaro lui a dit qu’elle était intelligente et curieuse, donc elle doit se demander quel lien les unit, tous les deux. Mais il ne lui dira rien, si Keitaro ne lui dit rien. Il admire Ha Nah, une fille, qui a tant de caractère et qui est un peu la chef du Seitokai. Personne n’osera jamais la martyriser, elle. Et elle a l’air de savoir se défendre rien qu’avec des mots. Il aimerait bien apprendre à faire ça.
Sugawara Juichi
Hayato est quelqu’un de mâture, mais face à Juichi, il se sent comme un gosse. En fait, il l’admire, tout simplement, et ressent pour lui tout ce qu’un petit garçon ressent pour un aîné. Il le trouve cool et fort et voudrait pouvoir être comme lui, foncer dans le tas, ne pas réfléchir et toujours s’en sortir. En plus de ça, Juichi est sympa. Vraiment sympa. Il croit à fond au don de Hayato et ça fait rire ce dernier de voir que ça le met mal à l'aise – un grand type comme Juichi qui a la chair de poule quand Hayato prétend voir un esprit à coté de lui. Si Hayato était du genre à chercher un protecteur, c’est à Juichi qu’il s’adresserait, et Juichi l’aiderait à coup sûr.
Kawada Keitaro
Il l’adore tellement qu’il ne lui en veut même pas de ne rien faire face à ses problèmes. Au moins l’écoute-t-il toujours et essaye-t-il de soulager sa détresse, quand il ne s’occupe pas de ses plaies. D’ailleurs, Hayato ne se plaint jamais devant lui, même s’il sait qu’il n’a pas besoin de le faire pour que Keitaro le sache – en général, Hayato porte sur son visage les coups qu’il a reçus. En fait, c’est même le contraire entre eux, Hayato protégeant son cousin des esprits qui soi-disant lui tournent autour, et Keitaro le laisse faire, permettant à Hayato de prendre le dessus dans leur relation. Ensemble, ils passent pas mal de temps et s’amusent plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tsuujou [0/3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tsuujou [0/3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suitai Suru :: 

[ 入試 ・ Forum ]

 :: Postes Vacants
-